Crise d’Adolescence : Que faire ?

Enfance -

Crise d’Adolescence : Que faire ?

Une fois que vous avez dépassé le stade du « bébé », de nombreux parents pensent que le pire est passé. Les crises de colère, les transgressions des règles et les dépassements de limites appartiennent au passé. Vous êtes enfin capable de communiquer avec votre enfant et de savoir que vous êtes compris. Pendant les dix prochaines années environ, tout se passera relativement bien, jusqu'à ce que votre enfant docile, coopératif et affectueux se transforme en adolescent.

1) La Crise d’adolescence c’est quoi ?

La crise de l'adolescence peut être définie de plusieurs façons. En général, elle fait référence aux bouleversements qui se produisent pendant cette période, tels que les changements qui peuvent avoir lieu dans de multiples dimensions, notamment les composantes émotionnelles, les facteurs psychologiques et le développement physique chez les jeunes de 11 à 19 ans.

La période de l'adolescence a été conceptualisée comme une période de changements souvent spectaculaires qui conduisent à considérer les événements psychologiques de cette période comme des crises en soi, car il est important de les aborder avant d'atteindre la maturité. Ce point de vue a été adopté par Erik Erikson le célèbre psychanalyste du 20ème siècle. Durant la crise d’ado les enfants vivent une période de transition, en effet, ils quittent l’enfance pour pouvoir passer à l’âge adulte.

Mépris des règles familiales,  défiance, violences, agressivité et mal-être  les experts se penchent sur les différents types de comportements des adolescents qui peuvent être déconcertants pour les parents, et proposent des moyens de faire face à la rébellion des adolescents.

crise d'ado

2) Les causes de la rébellion des adolescents

L'adolescence est difficile. Dès l'âge de 9 ans, les enfants, autrefois heureux et aimants, peuvent commencer à éprouver un peu d'angoisse et d'irritation à être traités comme des enfants. Un flot de nouvelles hormones et un cortex préfrontal en développement sont au centre de l'ouragan. Cela  va entraîner des sauts d'humeur, des réactions émotionnelles accrues, une augmentation des disputes et cette tristement célèbre attitude préadolescente/adolescente.

Le cortex préfrontal, qui est situé derrière le front, est la région du cerveau responsable du jugement, de la compréhension des résultats, du contrôle des impulsions et des émotions. Il n'atteint pas sa maturité avant le milieu de la 20ème année. Si votre adolescent semble impulsif, lunatique, et que vous êtes constamment surpris par ses faibles capacités de décision, c'est cette région du cerveau qu'il faut blâmer.

Alors que le cortex préfrontal est encore en cours de développement pendant l'adolescence, la région du cerveau responsable des réponses et du plaisir, le noyau accumbens, est bien développé. Le résultat ?  Un comportement de prise de risque sans se soucier des conséquences.

crise ado enfant

3) A quel âge commence-t-elle ?

Les experts en éducation des enfants sont tous d’accord pour dire que l’enfant développe un sentiment d'autonomie particulièrement fort entre 1 et 4 ans. Cependant,  cette période la permet simplement de faire place à la préadolescence  8-10 ans. La crise d’adolescence arrivera, elle aux alentours des  9-13 ans.

C'est à ce moment que les enfants réclament leur propre espace et le droit de prendre leurs propres décisions, qu'ils commencent à se détacher du contrôle parental. Les parents décrivent souvent un sentiment de deuil et de perte lorsque cela commence à se produire. Ils racontent qu'ils ont pris soin physiquement, émotionnellement et mentalement d'un petit enfant, et qu'il y a eu un changement soudain lorsque l'enfant a commencé à les abandonner.

4) Pour certains enfants ça commence à 6-7 ans

Certains parents pensent cependant que cela a commencé très tôt, citant six ou sept ans comme âge où ils pensaient que certains enfants faisaient déjà preuve de "surpassement" dans la cour de récréation.

Les parents et les jeunes adultes ont tous deux identifié la préadolescence comme une période charnière,  c'est la première fois que la pression des pairs commence réellement à faire sentir ses effets. C'est le moment où les enfants font tout pour ne pas être laissés de côté.

 crise adolescent tardive

5) Crise d’ado tardive

 (16-18 ans)

Les adolescents qui se rebellent à la fin de leur adolescence le font généralement en raison d'un retard dans l'adolescence. C'est un dernier effort pour se libérer de l'enfance. Ils sont fatigués d'être le "bon garçon" et veulent se créer une nouvelle image. Cette étape est particulièrement effrayante pour les parents, car les adolescents plus âgés ont tendance à adopter des comportements plus risqués. Les parents doivent s'efforcer de donner des conseils clairs et d'établir des attentes pour leur adolescent pendant cette étape.

Début de l'âge adulte (18-23 ans)

Maintenant que l'adolescent s'est "rebellé" contre l'autorité des autres, cette étape voit les adolescents se rebeller contre eux-mêmes. Ils se retrouvent sous le poids de la responsabilité qu'ils croyaient, à un âge précoce, désirer.

Par exemple, le jeune adulte se rend compte qu'il doit se lever pour aller travailler aujourd'hui, mais qu'il ne le veut pas, donc il y a rébellion contre lui-même. Les jeunes adultes qui souffrent de cette rébellion peuvent aussi se retrouver dans des situations préjudiciables, ruinant leur réputation ou leur éthique de travail.

6) Combien de temps ça dure ?

Donner la durée de la crise d’adolescence est très difficile. En effet, chaque enfant est différent et ne réagit pas de la même façon que son copain. Elle peut démarrer ou finir plus ou mois tôt. Cependant, la majorité des enfants sortent de cette transition difficile vers l’âge adulte sans se laisser abattre.

 Les parents devraient moins s'inquiéter de perdre le contrôle, considérer les groupes de pairs comme utiles pour développer les compétences sociales de leur enfant et se rappeler que, malgré les disputes, ils restent eux-mêmes les personnes les plus importantes dans la vie de leur fils ou de leur fille.

depression crise adolescence

7) Crise d'adolescence et Dépression

La dépression est un trouble de l'égalité des chances. Nous avons tendance à regarder l'adolescence à travers des lunettes roses, mais environ 20 % des adolescents souffriront de dépression à un moment donné avant d'atteindre l'âge adulte. Malheureusement, seul un petit sous-ensemble de ce groupe reçoit le traitement qui peut aider leur état à sortir de la dépression.

Les adolescents eux-mêmes ont souvent des raisons d'éviter la vérité également. La croissance et les changements qui surviennent pendant l'adolescence peuvent souvent créer des troubles émotionnels qui se traduisent par un sentiment d'isolement et donc endommage leur santé mentale. Un garçon ou une fille souffrant de dépression peut craindre que le fait de chercher de l'aide ne fasse qu'accroître son isolement et sa tristesse.

La dépression existe rarement dans le vide. Chez les adolescents, l’état dépressif coexiste souvent avec d'autres troubles comme l'anxiété, l'anorexie, les pensées négatives ou des difficultés d'apprentissage. La possibilité d'un double diagnostic signifie que l'abus de drogues ou d'alcool devrait constituer un énorme signal d'alarme.

Les adolescents peuvent se livrer à des sautes d'humeur sans que celles-ci n'affectent le reste de leurs activités, les idées noires peuvent arriver d’un coup et repartir assez rapidement. Une phase bipolaire peut s’installer doucement. Des troubles du sommeil et des pensées suicidaires sont souvent mentionnés par les jeunes.  Soyez vigilant aux changements de comportement habituels de votre enfant. Les mauvaises notes, l'apathie, les changements d'appétit et l'évitement des activités sociales sont autant de signes de dépression.

scolarite et ado

7) La Scolarité impactée

La crise d’adolescence est caractérisée par une chose  terrible, le manque de motivation pour presque tout et principalement pour le travail à l’école. Les ados décrochent complètement et ne s’intéressent plus du tout aux cours. Les parents se retrouvent avec pleins de mots à signer pour bavardage et bêtises en tous genres.  Ce décrochage scolaire est tout à fait normal et les parents ne doivent pas s’en inquiéter.  A cet âge là, la puberté est en plein essor, les enfants  découvrent la « sexualité » et les groupes de filles et garçons se forment. Quoi qu’il arrive cette phase passera et votre enfant redeviendra sérieux dans les études supérieures.   

8) La puberté un élément déclencheur ?

Bien sûr, la plupart d'entre nous connaissent les signes révélateurs de la puberté, les changements physiques sont nombreux : Pousse des cheveux à de nouveaux endroits, premières règles, odeur corporelle, voix basse chez les garçons, croissance des seins chez les filles, pulsions. Mais nous ne comprenons peut-être pas tout à fait la science qui se cache derrière tous ces changements.  En général, après le 8e anniversaire d'une fille ou après que le garçon ait atteint 9 ou 10 ans, la puberté arrive. La suite des événements dépend du sexe :

Garçons : Les hormones voyagent dans le sang jusqu'aux testicules et donnent le signal de commencer la production de sperme et de l'hormone testostérone.

Les filles : Les hormones se rendent aux ovaires (les deux organes de forme ovale qui se trouvent à droite et à gauche de l'utérus) et déclenchent la maturation et la libération d'ovules ainsi que la production de l'hormone œstrogène, qui fait mûrir le corps d'une femme et la prépare à la grossesse.

Ces changements coïncident exactement au même moment que la crise d’adolescence et en sont d’ailleurs l’élément déclencheur. Si votre enfant est violent, se met en retrait, refuse d’obéir c’est qu’il a certainement engagé sa puberté ainsi que sa crise d’ado.

comment gerer la crise d'ado

9) Comment la Gérer ?

Les enfants défient souvent l'autorité des adultes à la recherche d'une plus grande indépendance. Si leurs actes peuvent être délibérés, l'intention n'est pas nécessairement d'être méchants ou de susciter la désapprobation de leurs parents. Malheureusement, les actes de rébellion d'un adolescent peuvent parfois conduire à un comportement à haut risque et même autodestructeur. Il est conseillé aux parents d'encourager un jeune adolescent qui ne veut plus être traité comme un enfant à en parler au lieu de passer à l'acte.

La première chose à faire est de s'assurer que le comportement de votre adolescent rebelle ou provocateur n'est pas une réaction à un incident ou un problème spécifique. La journée encourage les parents à prendre conscience des problèmes d'amitié, des changements familiaux tels que les parents qui travaillent davantage ou les conflits entre parents. Si c'est le cas, abordez le changement et discutez des moyens appropriés de répondre au besoin émotionnel.

10) Conseils pour gérer la crise : Comment aider ?

  • Ne stressez pas. L'adolescence est une période de séparation des normes parentales et de développement de l'identité personnelle, ce qui entraîne des relations tendues et une prise de décision autonome qui va à l'encontre de la plupart des valeurs et des croyances familiales. En fait, votre enfant essaie de s'épanouir.
  • Établissez des limites qui lui permettent de se sentir habilité à faire des choix tout en comprenant clairement les conséquences.
  • Restez cohérent avec les règles et la structure de votre foyer.
  • Soyez ouvert. Proposez des moments de réunion familiale où les idées peuvent être exprimées sans porter de jugement.
  • Vérifiez. Prévoyez des visites quotidiennes où vous passerez au moins 3 à 5 minutes pour vérifier avec eux leur journée.
  • Évaluez les punitions. Assurez-vous que les punitions correspondent au comportement et essayez de ne pas trop punir lorsque cela n'a plus d'effet sur votre enfant.
  • Faites front commun. Si vous avez un conjoint, assurez-vous que vous êtes tous les deux sur la même longueur d'onde.
  • Traitez le comportement sans dénigrer votre enfant. Vous voulez continuer à renforcer son estime de soi et sa confiance en soi et ne pas lui donner de raison de vous considérer comme un ennemi.

 

L'essentiel est de garder à l'esprit que l'équilibre entre une relation saine avec votre adolescent. Le besoin de le faire se sentir suffisamment en sécurité pour s'exprimer est l'objectif principal pour gérer un comportement imprévisible et souvent dérangeant afin de sortir indemne de l'adolescence. Quoi qu’il arrive cette période est tout à fait normale pour votre enfant et l’aidera à avancer plus tard dans la vie. C'est l'époque ou il découvrira de nouvelles expérience pour prendre son indépendance.